30 mai 2007

Langues étrangères

Ce n’est pas la première fois que je constate cet étrange phénomène.

Je lis l’anglais, l’espagnol et l’allemand. Avec une fortune et une efficacité diverses.

J’ai souvent traduit, à des périodes diverses, des textes, dans des contextes divers.

En ce moment que j’essaie de traduire de l’anglais, je rame (il faut dire que je n’ai guère le temps et que je traduis des trucs mauvais et énervants).

On dirait que mon cerveau bloque sur les langues étrangères, alors que parfois il est rapide, mon cerveau.

Mais parfois pas (l’année dernière j’ai lu un bouquin de je ne sais plus quel auteur espagnol, el utimo viaje de Horatio dos » ou un truc de ce genre et j’ai cherché au moins cent fois le mot tripulacion dans le dictionnaire, j’en avais les larmes aux yeux d’énervement, en trois jours impossible de me le mettre dans le crâne, vous me direz j’aurais pu l’écrire, hein, mais non).

Bref, en ce moment, je suis dans une phase « handicapée des langues étrangères ».

Or, je n’arrête pas de téléphoner au futur collège de mon Titou 1 pour essayer de parler au directeur. Lequel passe son temps en classe ou en réunion.

Depuis une semaine j’ai honte de téléphoner, je bredouille, je dis aux secrétaires que je suis désolée, je parle mal espagnol (elles me répondent gentiment « no te preoccupes », alors que justement je me préoccupe vachement) et je me demande comment je vais parvenir au bout de la discussion.

Hier, j’ai senti un « déblocage », c’est-à-dire que je ne sias pas comment j’ai parlé, de toute façon mon espagnol est pourri, mais l’important c’est que je parle, que je dise n’importe quoi mais que je parle, comme avant. Hier, ça a fonctionné. J’ai parlé avec aisance, de mon point de vue à moi, c’est-à-dire bourré de faute mais je dis ce que je veux dire.

Bon, très bien.

Et que constaté-je aujourd’hui ?

Que je lis l’anglais avec plus de facilité, comme dans du beurre.

Et ça, c’est un truc qui m’arrive tout le temps. Pratiquer une langue me rend les autres plus faciles.

Bizarre, non ?

Elles doivent toutes être rangées dans le même coin du cerveau et quand on ouvre le coin, ça aère tout le secteur et ça fait du bien.

6 commentaires:

Pablo a dit…

Ton livre était El último trayecto de Horacio Dos de Eduardo Mendoza. Je ne l'ai pas lu, mais j'aime beaucoup Mendoza (ou je l'aimais quand je le lisais, je ne suis pas sûr que ce soit la même chose). Tripulation n'existe pas en français ? Mince alors ! ;-) Ce phénomène dont tu parles (la pratique dans une langue qui entraîne la facilité dans les autres) je ne l'ai jamais éprouvé de cette façon aussi claire ; mais c'est sûr que les langues sont rangées au même endroit : pas que les langues étrangères, d'ailleurs, ce qui explique les "contaminations" dans toutes les directions !

sophie a dit…

Avec le portugnol je me suis complètement décomplexée. Ils plissent les yeux de concentration quand je parle, me sourit et me disent que c'est bien. Et je m'en fous de m'entendre annoner trois pauvres phrases, l'important c'est de participer. Pudiquement, je tire un voile sur mon Anglais minable à côté de celui de mon mari, du coup aux States, je bois, il parle c'est certainement mieux pour tout le monde.

sophie a dit…

pardon me sourient... Ca y est mon Français devient improbable aussi...

Pablo a dit…

J'ai des amis à Lisbonne (que je ne vois pas il y a des mois et des mois, hélas !) et j'adore pratiquer le portugnol avec eux ! Surtout parce que j'ai l'impression qu'ils parlent toujours portugais, que je comprends enfin sans problème ! :-)D'autre part, c'est très amusant de regarder la tête de leur petite fille de 4-5 ans qui te regarde de façon bizarre et qui n'arrive pas à comprendre pourquoi tu parles ce charabia, si mal en plus... (tu serais un peu taré à ses yeux). En fait, lorsque j'ai eu l'occasion de discuter dans une langue étrangère avec un petit enfant, ça m'a paru toujours très très intructif.

Anonyme a dit…

tripulación!!!Ce mot m'avais frappée en 3ème puisqu'"equipaje" veut dire tout autre chose!!

libertad

Anonyme a dit…

"m'avait" frappée...obviamente...