11 novembre 2007

Two months later...

Fils Aîné est rentré le 11 septembre (...) et Petit Garçon le 14. Avec un scepticisme courtois. Je leur affirmais que si si si, on apprend vite les langues quand on est enfant, mais, après leur première journée d'école, il leur a paru difficile d'imaginer que ces sons pouvaient leur devenir intelligibles.
Je leur ai alors dit : Deux mois, on attend deux mois, d'accord? Vous verrez, dans deux mois, comme vous comprendrez et parlerez. Tu crois? disait Petit Garçon. Fils Aîné faisait la gueule, genre : après tout tu assumes. Viens pas me demander de faire mes exercices comme les autres, hein.

Bilan, deux mois après : Petit Garçon a découvert que l'on peut communiquer avec une utilisation réduite du langage. Escondite? suggère-t-il à Bo (qui, apparemment, est chinois). Ils se comprennent très bien. Les dames de l'immeuble (charmantes, ou odieuses, ça dépend du point de vue, bourgeoises espagnoles d'un certain âge pomponnées et parfumées, avec petit chien en option) lui demandent : Entiendes espagnol? Et il répond avec désinvolture : Un poquito, et elles se récrient à qui mieux mieux : Muy bien! Que guapo!
Fils Aîné a découvert qu'il y a (en tout cas ici) un staïle franchote (ça s'écrit comme ça?). Il se la joue complètement. Quand on lui pose des questions trop précises sur la France, il disait au début avec un peu de gêne qu'il ne connaissait pas la France (il n'y a vécu qu'un an). Dans son immense naïveté, il était déçu de si peu correspondre à l'idée que son interlocuteur se faisait d'un Français. Mais il parle à des iliens qui ne sont jamais sortis de l'ile, ou tout au moins de l'archipel, et qui le regardent avec admiration (lui, le grand voyageur) - il a compris et il en rajoute.
On vient lui demander le vocabulaire de base, surtout dans les douches, en sport. "ça veut dire quoi, gillipollas?" me demande-t-il après. "Je ne sais pas", dis-je. "Ah, d'accord, je vois, répond-il, et je lui précise que je ne sais vraiment pas ce que ça veut dire, même si je sais bien que c'est un gros mot (ce qui n'est pas exactement la vérité). Je lui fais remarquer qu'on peut s'en passer et qu'il n'aura pas à s'en servir dans les contrôles. Ses copains lui posent pleins de questions intéressantes sur les diverses activités auxquelles ils souhaiteraient s'adonner avec des jeunes personnes, et je pense que son stock d'eexpressions idiomatiques adolescentes augmente sympatiquement (pourvu qu'il n'oublie pas la version arabe, ça pourra toujours lui servir).
Dernièrement, une fille de sa classe lui a demandé la signification d'un mot. Pas compris. Elle sort un préservatif de son sac, et il lui donne le mot en français. "Tu te rends compte! Elle est dans ma classe et elle a des préservatifs! Tu trouves ça normal?" Je ne trouve, de toute façon, rien normal. A son âge, j'étais déjà en retard par rapport aux filles de mon âge, j'avais tout lu mais tout était théorique, si je puis dire. Alors ces filles de 13 ans en string et body, je ne fais aucune remarque, je suis ultra-larguée; je suis seulement contente de ne pas avoir de fille, je ne sais pas ce que je ferais. Je lui ai dit que si vraiment elle en avait l'usage, il valait mieux qu'elle en ait ; et que c'était peut-être un genre (c'est possible, non?).

Bref. Ils parlent espagnol, maladroitement, mais bon, ils ont des copains, on mange des tapas et le ciel est bleu.

10 commentaires:

M1 a dit…

A 13 ans y a déjà du retard pour le string!
la Barbie pute ça existe?

Pablo a dit…

Deux mois seulement ! : D'après ce que tu racontes, tes enfants ont fait des progrès extraordinaires.

'Franchote' : je ne connaissais pas jusqu'à présent cette variation de 'franchute' (celle-ci est à mon avis plus courante) ; en tout cas, ce sont des termes très péjoratifs (comme 'gabacho') pour désigner les français.

Des gros mots comme 'gilipollas' le sont encore plus (gros) à cause de leur sonorité (le j espagnol peut être terrible comme un couteau) ; celui-là est très vulgaire (et pourtant très courant ; il faut le connaître sinon pour les contrôles, ni pour l'utiliser —quoique...—, au moins pour savoir quand est-ce qu'on cherche à te vexer) ; "eres un (o una) gilipollas" signifie "t'es un connard/une connasse", mais légèrement plus fort, je crois : 'gilipollas' est un mot composé de 'gil' (ou 'gili', ou 'gilí' = 'niais') et 'polla/s' (mot très, mais très, vulgaire pour 'zizi/s').

Tu l'avais dit il y n'y a pas longtemps, mais j'ai oublié : ton Fils Aîné est en (l'équivalent de) troisième ?, a-t-il déjà quatorze ans, ou va-t-il les avoir d'ici la fin de l'année ? Ma fille aura 13 ans dans moins d'un mois, il y a des filles dans sa classe, ou dans les autres classes de quatrième, comme celle qui a montré le préservatif à ton fils, désinvoltes, qui boivent de l'alcool (si si), qui sortent en boîte... On ne sait jamais quoi faire avec les enfants, de toute façon, on se fournit d'outils théoriques, on voit ce que font d'autres parents et qu'est-ce que ça donne, on essaye de parler avec les enfants et de faire son mieux... Finalement, on improvise.

Florence a dit…

Bravo pour l'Espagnol... ces paetits apprennent vite !!!
Mon aînée est entrée en garderie à 18 mois, et au bout de 15 jours, répondait aux "choses simples"... j'avais déjà été bluffée... Je vois qu'avec 10 années de plus, l'effet est le même... et je suis épatée !
Quant aux strings et tout le bataclan... arrrgh !

antagonisme a dit…

m1 : Tu parles de petites filles, sois plus gentil..; cela dit, pourquoi demander si la barbie pute existe? Tu as déjà regardé une barbie? C'est peut-être ça le fond du problème, d'ailleurs. Moi, je n'ai pas eu de Barbie, ma mère était contre. Mais mes copines avaient une Barbie; maintenant, les petites filles ont des Barbies jusqu'à 8 ou 9 ans et après on passe direct à une autre poupée, nettement plus mode, et qui malgré son visage relativement enfantin, peut très bien supporter le substantif que tu suggères; naturellement, mes propos sont affreusement réac; je m'en fous, je n'ai pas de filles.
Pablo : Non, ils n'ont pas fait des progrès extraodinaires, attention, ils parlent par mots, placés à peu près les uns avec les autres. Je suis contente parce qu'ils communiquent, la qualité du discours, je m'en fous : ça viendra. Au début, mon fils restait un peu dans sa tour d'ivoire; d'où, je pense, le surnom de Franchute (c'est franchute, c'est moi qui ai à tort mis un o). Maintenant il a plus de copains.
Il a 13 ans et est en quatrième (secundo de la ESO). C'est un âge où les différences se creusent. déjà, dans son ancienne classe, il y avait les petits machos qui se la pétait, avec histoire de coeur et drames amoureux pendant l'année, et les autres, préoccupés de Lego et de PS2 (mon fils). Je l'éduque peut-être trop à l'ancienne, avec l'éducation que j'ai eu, moi... Pourtant, je n'ai pas l'impression qu'il soit éduqué à l'ancienne, mais je ne m'en rends peut-être pas compte. De temps en temps il goûte du vin, mais il n'a même jamais été à une fête, chaque fois qu'il en a eu l'occasion il préférait jouer avec ses copains. Tu as raison, on improvise ; mais j'ai l'impression que c'est pire avec les filles, plus fines, plus futées, plus mures, que les garçons.
Florence : Tu as raison, les enfants apprennent vite. C'est impressionnant. Fils Aîné parlait espagnol il y a sept ans, couramment, même quand il jouait il parlait tout seul en espagnol. Nous étions arrivé deux ans et demi avant d'un pays du Golfe dans lequel il allait dans une école anglaise, il avait trois ans et demie, et en six mois il a parlé l'espagnol, avant de l'oublier, puis de le récupérer, maintenant. Je suis très contente de tout cela.

Pablo a dit…

Ah, oui, il doit récupérer son espagnol perdu quelque part dans son cerveau ! [Avant de poster mon commentaire ce matin, j'ai vérifié que "franchote" existe aussi : regarde sur le dictionnaire en ligne de la RAE (l'Académie - Royale bien sûr - de la Langue Espagnole) (c'est aussi dans Cervantes, p.ex. dans Don Quichotte, chapitre II.54)].

antagonisme a dit…

Merci pour le dico en ligne!

antagonisme a dit…

Pablo : Que veut dire "despect."?

Fauvette a dit…

Je ne sais pas si tes fils font des progrès en espagnol, mais moi je sens que je vais en faire chez toi et chez Pablo !
Tu sais il y a des filles de 13 ans qui portent encore des sous-vêtements de leur âge, style petit-bateau !
Mais il y a aussi des parents qui envoient leur fille de 9-10 ans en colonie de vacances avec des strings !
J'ai une fille, je ne trouve pas que l'éducation d'une fille soit difficile, il faut poser les mêmes limites que pour les garçons.

Pablo a dit…

Despect. = despectivo ( = péjoratif).

Le dico en ligne, c'est moi ;-) ;-) ;-)

PMB a dit…

Les petites filles qui vieillissent/qu'on vieillit trop vite, quelle tristesse.

- On leur donne une place d'adulte qu'elles ne peuvent/doivent pas occuper.

- Elles chercheront toute la vie redevenir des "petites filles". Je me souviens de ces deux dames vues à Cannes, d'un âge visiblement camemberesque (je veux dire : avancé), vêtues de sortes de barboteuses roses : l'épouvante.

Qu'on m'explique aussi que depuis des années la mode (surfo-étasunienne, je pense) fait qu'hommes et garçons sont de plus en plus couverts (longs bermudas amples) alors que femmes et fillettes sont toujours mini-mini :
- Est-ce qu'on ne saurait désirer le corps masculin* ?
- Ou que celui des femmes doit continuer à être disponible aux regards de ces messieurs ?

(* Pour les messieurs, j'ai une autre hypothèse, mais elle n'est guère flatteuse ;-)