31 octobre 2007

Souvenirs

Souvenirs. La nostalgie est un truc bizarre. Les jeunes filles voilées me manquent. Je n'ignore pas tout ce que le voile signifie, mais je trouve aussi que l'on se prend la tête pour le mauvais truc. Quand on montre la lune, l'imbécile regarde le doigt. Le voile est la partie émergée d'un iceberg et on se demande pourquoi seul ce petit morceau de vêtement fait crier. Tout ce qu'il y a derrière le voile (une société intolérante, où la femme est peu respectée), on peut très bien l'avoir sans le voile (et même sans islam). Il n'est par ailleurs pas du tout certains que ces deux jeunes filles, que je ne connais pas du tout, soit les plus malheureuses, ni les plus heureuses. Si l'on veut (à supposer que ce soit le cas, et pas juste pousser des cris) résoudre des problèmes, alors ne nous attaquons pas au voile, mais à l'éducation des femmes, à la démocratisation, etc. Le voile tombera, ou pas, et ce petit morceau de vêtement pourra alors avoir tout son charme, et perdre son rôle exaspérant de symbole.



5 commentaires:

Lory a dit…

Et bien moi ça ne me manque pas. On en a peut-etre la nostalgie comme les touristes pour l'exotisme d'un voyage, ou, si l'on a vécu pour un temps dans un pays où il est coutumier, pour la période de la vie qu'il peut rappeler à notre souvenir, mais pour le reste moins j'en vois et mieux je me porte puisque ça ne fait pas partie de l'histoire du costume occidental européen et que par conséquent pour moi ça ne signifie sinon de nos jours des choses vaguement désagréables comme une condition féminine déplaisante et une religion qui l'est tout autant.

antagonisme a dit…

Cette photo n'a pas été prise en Europe, mais dans un pays où j'ai vécu en effet. Que la condition féminine qu'il évoque soit déplaisante, je peux le comprendre; mais en ce qui concerne la religion, il faut s'efforcer de ne pas tout confondre. Cette religion est instrumentalisée, voilà pourquoi elle est déplaisante. Ne pas tomber dans le piège de ceux qui l'utilisent, voilà le défi.

Anonyme a dit…

a bien y regarder l'islam n'est pas plus deplaisant que le christianisme.

libertad

Lory a dit…

Non non, pour moi la religion est déplaisante également plus que les autres qui me déplaisent de toutes façons.
Tout le monde ne se laisse pas instrumentaliser, les gens n'étant pas tous idiots, il y en a comme moi qui raisonnent et se sont informés
http://www.atheisme.org/femmes.html
J'ai lu des sourates ça et là sur le net ou ailleurs et je me suis fait une idée personnelle; je n'aime pas le Coran.

antagonisme a dit…

Je maintiens. La page que tu cites n'est-elle pas un excellent exemple d'instrumentalisation des religions ou des coutumes? Instrumentaliser la religion signifie qu'on l'utilise comme des outils au service d'une idéologie. Cette idéologie est généralement politique ou sociale. On peut utiliser l'art, aussi : ce genre d'emploi n'ennoblit pas l'instrument. Il est vrai que les religions embrigadent mieux que l'art.
Mais bon : il y a des femmes libérées dans le monde musulman. Le problème, c'est que ça n'est pas du tout une généralité. Et pour que ça le devienne, comme du reste dans les mondes non-musulmans, il ne faut assurément pas aller dans le sens des religieux (musulmans ou autres). Mais le voile, c'est l'arbre qui cache la forêt. Même sans voile, car, par exemple, là où je vivais, les femmes n'avaient pas le droit de porter le voile, et la police secrète venait parfois dans les usines pour demander au patron français de dénoncer ses employées voilées. L'état qui cherche ainisi à arracher le voile des femmes peut peut-être le leur imposer par la force : mais parce qu'il ne cherche pas du tout (bien au contraire!! car la sujétion religieuse engendre la sujétion politique, en schématisant un peu à l'emporte pièce) à changer la situation socilae qui soumet les femmes aux hommes, l'absence de voile ne signifie rien qu'une hypocrite soumission à l'Occident (nous, on est un gouvernement bien : pas d'islamistes chez nous! de temps en temps, on en massacre quemlques uns, ça rassure les Européens), soumission dont les peuples sont conscients et qui, par une effet de balancier, leur donne envie de ne pas se soumettre. Voilà pourquoi je trouve l'obsession du voile stupide.
Cela étant, je pense que tu n'aimes pas la religion en général parce que tu la vois uniquement comme un instrument de répression sociale (c'est du moins ce que je suppose, ayant un peu lu ton blog et par assimilation avec des points de vue fréqunets). Je comprends bien qu'on puisse voir les choses comme ça. Moi-même, là où je suis en ce moment, j'ai aussi ce sentiment. Mais à mes yeux, il y a beaucoup d'autres choses dans le sentiment religieux. Cela étant, ce n'est pas du tout de cela dont je voulais parler, je m'égare.